:: Administration :: Evanerey :: Les Règles du Forum Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

knjkbhkltest

avatar
avatar

Feuille de personnage
Expérience Magique:
30/100  (30/100)
Messages : 29
Sang : Pur
Baguette Magique : A Remplir
Voir le profil de l'utilisateur
Daisy Andrews
Etudiante en 4ème année — Thunderbird
Etudiante en 4ème année — Thunderbird
Lun 26 Déc - 4:48
mon avatarWayat Macnishmon avatarLe jardin lunairemon avatarIvy Millicent Lloyd

Not all noisy things are poorly designed

feat. Wayat

Céleste attendait docilement que sa maîtresse daigne se lever pour aller dénicher l’importun qui l’avait interrompue. Les bourreaux sont rarement interrompus dans leur besogne;  la torture qu’elle destinait au petit être gluant n’était pas destinée à prendre fin de manière si impromptue. Ce fut un nouveau bruissement qui fit se lever Ivy, de mauvaise grâce. Elle se hissa doucement sur les jambes, sans délivrer la pâte mouvante de son emprise puis rejoignit le chemin, Céleste sur les talons puis devant elle. Bientôt, le petit félin disparaissait dans l’obscurité; Ivy attendit au milieu du sentier, une main sur la hanche mais Céleste revint bredouille quelques instants plus tard.  Son plaid plié dans une poche de sa cape, un bras sur le ventre, son coude appuyé dans sa majestueuse main libre, une démarche lente et paresseuse, Ivy se remit à marcher. Allure dédaigneuse qu’on lui connaissait bien.

De temps à autre, pour rappeler à l’ordre la créature visqueuse, elle la gratifiait de sèches pressions intermittentes. Ce n’était tout au plus qu’une petite proie entre les crocs acérés d’un vil serpent. Ivy l’éleva au-dessus d’elle et, penchant sa tête en arrière, l’exposa aux frêles lueurs de la lune. La créature, si elle semblait absolument opaque, aussi abyssale qu’un ciel d’étoiles, dans l’obscurité, était presque translucide à la lumière. La jeune sorcière la fit à nouveau se tortiller; ses couleurs valsèrent tendrement du violet au bleu nuit, en passant par un bel indigo. Se désintéressant du spectacle, Ivy aperçut du coin de l’oeil une silhouette masculine juchée sur un balai.  

Un rien agacée de cette « intrusion », Ivy abaissa à nouveau la maudite bestiole, sans doute un peu brusquement; des filaments bleuâtres se virent malmener par la force centrifuge. Le bras le long du corps, sa main perpendiculaire, elle sentait la résistance qu’exerçait le petit ectoplasme gluant. Insatiable énergumène. Cette chose était-elle vraiment douée d’on ne sait quelle forme d’intelligence ? Emily était-elle parvenue à créer un véritable petit monstre tout de visqueux caoutchouc composé ?

« Tu me prêtes de bien basses intentions, Wayat. »

Elle avait toujours trouvé ce prénom étrange. Mais son propriétaire ne lui inspirait ni mépris ni joie particulière; leur maison partagée et leur année d’écart ne les avaient pas particulièrement rapprochés, bien que leurs rares échanges ne soient empreints d’aucune animosité.

« Et de ce que j’en sais, cette… chose, n’a ni de nom, ni de légitimité à en bénéficier d’un. »

Crapule, peut-être ? Ou bien Vermine ? Peu importait; Ivy ne lui portait certainement pas assez d’affection pour gratifier cette bestiole d’un nom.

Tandis que le jeune homme volait à quelques mètres du sol, la jeune femme se mit inconsciemment à suivre tranquillement son tracé. La trajectoire de la petite bête à ses côtés quant à elle, mimait de douces vagues et Céleste, à ses pieds, semblait toute heureuse de jouer en sautant de temps en temps pour tenter de l’attraper.

« Encore une fois, tu sembles avoir une bien piètre opinion de moi. »

Simple constatation. La croyait-on si cruelle ? Wayat Macnish avait-il si bon coeur qu'il en venait à prendre en pitié une simple pâte gluante animée ? Cette chose n’était certainement pas douée de volonté; comme un robot que l’on aurait programmé, Emily lui aurait inculqué dieu sait comment des ordres automatiques, mêmes ordres qui rendait présentement la vie dure à la jeune rousse.

« Que fais-tu ici, Wayat ? »

Involontairement ou pas, l’interrogation avait été exprimée sur un indicible ton désapprobateur; une fois de plus Ivy avait été interrompue dans sa douce vengeance contre la petite vermine.

Elle grelottait légèrement, tandis qu’elle s’appliquait à poser doucement et tranquillement un pied devant l’autre, sur le sentier. La balade avait des airs désolés, qui lui rappelaient les mornes promenades sur les sommets battus par le vents, qui entouraient la propriété des grands-parents Lloyd.

©linus pour Epicode



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Teen :: Administration :: Evanerey :: Les Règles du Forum-
Sauter vers: